GLOSSAIRE

Avarie

Une avarie est un dommage survenu à un navire ou à sa marchandise durant un voyage.

Bernier, Joseph-Elzéar

Né à L’Islet-sur-Mer en 1852, Joseph-Elzéar Bernier devient capitaine à l’âge de 17 ans. Au cours de sa carrière, il traverse l’Atlantique à de nombreuses reprises et explore l’Arctique. Il est également maître de la cale sèche Lorne au chantier Davie de Lauzon entre 1887 et 1890. Il est encore aujourd’hui l’un des marins les plus connus du Québec.

Bordeur

Le bordeur recouvre la membrure (voir glossaire) des navires de bordages. Les bordages sont des pièces de bois servant de revêtement extérieur au navire.

Caboteur

Un caboteur est un petit navire effectuant une navigation par cabotage, c’est-à-dire qu’il se déplace de port en port en restant à proximité des côtes. Les caboteurs, au Québec, servent habituellement au transport de marchandises ou de passagers.

Calfat

Le calfat est l’ouvrier qui procède au calfatage du navire, c’est-à-dire qu’il rend étanche l’espace entre les bordages (pièces de bois servant de revêtement extérieur au navire) traditionnellement à l’aide d’étoupe, une fibre grossière de lin ou de chanvre, et de goudron.

Cercle Lacordaire

Les cercles Lacordaire sont des associations parrainées par l’Église regroupant des hommes qui s’engagent à être abstinents vis-à-vis de la consommation d’alcool.

Chalutier

Le chalutier est un bateau de pêche caractérisé par le filet en forme d’entonnoir qu’il utilise, le chalut, qui est traîné derrière le bateau.

Chinic Hardware Company Ltd

La Chinic Hardware Company Ltd est une quincaillerie de Québec fondée en 1808 sous le nom de la maison Méthot par François-Xavier Méthot, puis reprise par Guillaume-Eugène Chinic .

Cordier

Le cordier est un bateau de pêche utilisant des lignes à pêche munies d’hameçons sur toute la longueur longeant le fond marin, appelées des lignes de fond.

Davie, Allison

Né en 1796 en Écosse, Allison Davie est d’abord capitaine pour la Compagnie des Indes orientales, puis sur la route maritime de l’Atlantique avant d’arriver à Québec en 1825. Il rencontre alors Elizabeth Johnson Taylor, fille unique du constructeur de navires George Taylor. Plus tard la même année, il épouse Elizabeth en acceptant les deux conditions imposées par George Taylor, soit de devenir son associé et de perpétuer le nom de Taylor en plus de celui de Davie à travers ses enfants. Allison Davie décède accidentellement par noyade en 1836, seulement trois ans après l’ouverture du nouveau chantier à Pointe-Lévy.

Davie, Allison Cufaude

Petit-fils du fondateur du chantier Davie de lévis, Allison Cufaude Davie, également connu sous le surnom de «Foddie» est d’abord comptable et secrétaire pour son père. En 1897, il hérite avec ses frères John Leavitt et George Duncan de l’entreprise. Étant le seul Davie à habiter dans la demeure familiale Homestead située en face du chantier de Lévis, il devient avec les années le principal gestionnaire du vieux chantier, puis, après la mort de ses frères, le seul gestionnaire jusqu’à son décès en 1951. Allison Cufaude Davie ne s’est jamais marié et n’a pas eu d’enfants.

Davie, Charles

Fils de George Duncan Davie, «Charlie» nait en 1902. Très tôt, il devient apprenti au chantier de son père à Lauzon, puis complète son apprentissage avec deux stages aux États-Unis de respectivement deux et trois ans. En 1929, il devient propriétaire du troisième chantier naval fondé par la famille Davie à Lévis, le George T. Davie and Sons’ Lauzon Yard. Il a 27 ans. Charles Davie meurt la veille du jour de l’an de 1946 dans un accident de voiture.

Davie, Elizabeth Johnson

Fille du constructeur George Taylor, Elizabeth épouse Allison Davie en 1825. Après la mort de ce dernier en 1836, elle reprend le chantier de Lévis et en assure la gestion jusqu’en 1850. Née en Angleterre en 1803, elle décède à Pointe-Lévy en 1860.

Davie, George Duncan

Petit-fils du fondateur du chantier Davie de Lévis, George Duncan Davie hérite avec ses frères de l’entreprise familiale en 1897. Le plus jeune fils de George Taylor Davie est alors âgé de 24 ans. Il gère les opérations de sauvetage sur le fleuve en plus de s’occuper du second chantier Davie, situé à Lauzon, puisque son frère John, qui en assurait la gestion, tombe gravement malade et ne peut plus occuper de ses fonctions depuis 1909. Bien que le chantier de Lauzon soit vendu quelques années plus tard, George D. Davie y occupe un poste de gestion jusqu’en 1931, lorsque sa santé devient trop fragile.

Davie, George Taylor

Fils du fondateur du chantier Davie de Lévis, George Taylor Davie naît en 1828 à Québec. Il reprend le chantier de son père en 1850 et, au cours des 50 années suivantes, développe grandement l’entreprise familiale en construisant un deuxième chantier à Lauzon et en mettant sur pied une équipe de sauvetage venant en aide aux navires en difficulté sur le fleuve et le golfe Saint-Laurent. Il remet l’entreprise à ses fils en 1897 et décède dix ans plus tard.

Davie Shipbuilding & Repairing Co. Ltd

Second chantier fondé par la famille Davie à Lévis, le Davie Shipbuilding & Repairing Co. Ltd, originalement appelé le chantier George T. Davie, est mis sur pied par George Taylor Davie en 1882. Le chantier change de nom à de nombreuses reprises au cours de son histoire et est à l’origine du chantier Davie situé dans le secteur de Lauzon, lequel est toujours en fonction aujourd’hui.

George T. Davie and Sons

«George T. Davie and Sons» désigne d’abord, dès 1897, l’entreprise gérée par les fils de George Taylor Davie qui comprend le vieux chantier de Lévis et le chantier de Lauzon. Par la suite, l’appellation désigne un second chantier fondé par la famille Davie à Lauzon, en 1929, géré par Charles Davie. C’est à ce chantier que l’on fait référence dans ce texte.

Goélette

À l’origine, la goélette est un voilier constitué de deux mats à voiles auriques (quatre côtés non symétriques), qui devient graduellement motorisé à partir des années 1920. La grande majorité des goélettes naviguant sur le fleuve Saint-Laurent ont servi au transport de marchandises.

Gourdeau, Paul

Commis, puis comptable et homme de confiance d’Allison Cufaude Davie depuis 1941, Paul Gourdeau acquiert le chantier à la mort de celui-ci en 1951. Il en est le gestionnaire jusqu’en 1987 lorsque l’entreprise passe aux mains de Logistec Corporation.

Grand Tronc

Le Grand Tronc est une compagnie de chemin de fer créée en 1852. Son objectif est de fournir un trajet permettant de traverser le Canada d’un océan à l’autre. Une première voie reliant Montréal et Toronto est construite, puis la compagnie prend de l’expansion au fil des années. Deux ans après la fondation de la compagnie, un terminus du Grand Tronc est construit à Lévis dans l’anse Tibbits.

GRANDE HERMINE

La GRANDE HERMINE est l’un des trois navires faisant partie du deuxième voyage de Jacques Cartier en Amérique. Ce galion manœuvré par une quarantaine de marins faisant environ 30 mètres de longueur par 7 mètres de largeur.

Homestead

«Homestead» est le surnom donné à la maison familiale de la famille Davie par ces derniers. Le mot homestead signifie en anglais une maison entourée de terres et de bâtiments.

Îles Hébrides

Les Îles Hébrides sont un archipel du Royaume-Uni situé à l’ouest de l’Écosse.

Lauzon

Lauzon est un village fondé sur la Rive-Sud en 1867, qui devient la ville de Lauzon en 1910 et qui est intégré à la ville de Lévis en 1989.

Levis Snow Shoe Club

Club de raquettes fondé à Lévis en 1871, actif jusqu’en 1911. Le club, constitué d’une quinzaine de membres dont la presque totalité est anglophone, organise entre autres des courses annuelles et d’autres événements plus réguliers.

Lieu historique national du Canada Cartier-Brébeuf

Le parc Cartier-Brébeuf est un lieu historique géré par Parcs Canada qui commémore, entre autres, l’hivernage (temps où les navires relâchent pendant l’hiver) de l’explorateur Jacques Cartier lors de son deuxième voyage en Amérique en 1535-1536.

Loi 101

La Loi 101, ou la Charte de la langue française est instaurée en 1977. Elle fait du français la langue officielle de l’État de Québec. De plus, le français devient la langue normale au travail, dans l’enseignement, dans le commerce, ainsi que dans les mondes des communications et des affaires.

Membrure

La membrure est l’ensemble des pièces formant le «squelette» de la coque d’un navire.

Munn, John

Né en Écosse dans une famille de constructeurs de navires, John Munn hérite du chantier de son père dans le quartier Saint-Roch de Québec et devient l’un des constructeurs les plus respectés de la ville.

Patro

Les patros sont des sociétés de bienfaisance créées au 19e siècle pour veiller sur la santé morale des jeunes. Encadrées par l’Église, ces sociétés proposent aux jeunes des distractions et activités dans un cadre «sain».

Pointe-Lévy

Dès 1629, Samuel de Champlain nomme la pointe en face de Québec le Cap-de-Lévy en hommage au Cap Lévi en Normandie. Puis, avec la fondation de la seigneurie de Lauzon en 1636, le territoire devient le village Saint-Joseph-de-la-Pointe-Lévy, premier village de la Rive-Sud, qui est intégré à la ville de Lévis en 1989.

Pont de glace

Lors d’hivers suffisamment froids avec un temps calme, le Fleuve Saint-Laurent peut geler sur toute sa largeur à certains endroits entre Québec et Lévis. Le pont de glace ne se forme donc pas tous les ans, mais lorsque la voie est praticable, elle est appréciée tant par les marchands que par la population. Le pont de glace disparaît à la fin du 19e siècle avec l’apparition des traversiers d’hiver et des brise-glace qui ouvrent la voie pour permettre la navigation sur le fleuve jusqu’au port de Montréal.

Pont de Québec

Le pont de Québec traverse le Fleuve Saint-Laurent, reliant l’ouest des villes de Québec et de Lévis. La construction du pont débute en 1900, toutefois, sept ans plus tard, une partie de la structure s’écroule. Les travaux reprennent en 1912 et on tente le 11 septembre 1916 de poser la travée centrale, qui chute également à cause d’un défaut de fabrication. L’opération est répétée près d’un an plus tard avec succès. Dans les deux cas, George Duncan Davie est chargé de diriger les opérations de transport de la travée centrale.

Presse rotative

La presse rotative se répand à partir des années 1850. Elle imprime en continu sur un rouleau de papier, ce qui permet d’imprimer un très grand nombre d’exemplaires en peu de temps. Elle est donc rapidement utilisée par les journaux pour augmenter leur diffusion.

Quebec & Levis Ferry Company Ltd

Fondée à Québec, la Quebec & Levis Ferry Company Ltd offre un service de traversiers entre Québec et Lévis à la fin du 19e et au début du 20e siècle.

Quebec Steamship Company Ltd

La Quebec Steamship Company Ltd est une entreprise fondée en 1867 sous le nom Quebec and Gulf Ports Steamship Company, renommée en 1880. L’entreprise se spécialise dans le transport de marchandises outre-mer, notamment vers les Bermudes. La compagnie est achetée par Canada Steamship Lines en 1913.

Quebec Turf Club

Club de courses de chevaux fondé à Québec en 1789, le Quebec Turf Club est constitué presque exclusivement d’anglophones. Il organise des courses sur les Plaines d’Abraham d’abord, puis à partir de 1847, à L’Ancienne-Lorette. Le nombre d’anglophones à Québec diminue grandement à la suite du départ des troupes britanniques en 1871 et le club disparait en 1887.

Regency

Le style Regency apparaît en Angleterre au début du 19e siècle. Les maisons de ce style au Canada sont une adaptation de la mode anglaise, dont les principales caractéristiques sont la galerie qui fait toute la largeur de la façade, les grandes fenêtres à battants avec carreaux, et le toit en pente recourbé, le tout inspiré du néo-classicisme.

Renflouage

Le renflouage est une opération permettant de remettre un navire échoué ou endommagé en état de flotter.

Sloop

Le terme sloop est une déformation anglophone de chaloupe et désigne un bateau à voiles ne possédant qu’un mât.

Société bienveillante des ouvriers de navires

Société de secours mutuels fondée à Québec vers 1860 par des travailleurs de chantiers maritimes pour venir en aide aux familles des victimes d’accidents de travail.

Taylor, George

D’origine anglaise, le maître-constructeur de navires et capitaine George Taylor voyage vers Québec pour s’y installer avec sa famille en 1811. La Grande-Bretagne doit importer du bois nord-américain pour sa flotte et plusieurs navires sont construits pour le transporter. George Taylor supervise donc la construction de navires pour des marchands de bois. En 1817, il ouvre son propre chantier avant de s’associer à Allison Davie quelques années plus tard. Toutefois, George Taylor tombe malade en 1828 et n’est plus en mesure de gérer l’entreprise à plein temps. Il décède en février 1861.

Tibbets, Benjamin

Frère de James Tibbits (il a adopté une orthographe différente pour son nom), il est un concepteur reconnu dans le domaine maritime et détient des brevets pour des améliorations apportées à la machine à vapeur à double expansion au Nouveau-Brunswick.

Tibbits, James

Marchand de bois originaire du Nouveau-Brunswick, James Tibbits s’installe en 1839 dans l’anse qui porte aujourd’hui son nom à Lévis. Il y ouvre un chantier naval, une fonderie et un atelier d’usinage.